L’âne philosophe

Jump to navigation Jump to search
L’âne philosophe
de George Topîrceanu


Un jeune âne amoureux d'une noble cavale,
Lui demanda la main (le sabot de devant).
— Mais... vous êtes du peuple, et moi — je suis pur sang,
Je vous ferai cocu! lui promit-elle.
— J'avale
Tout ce que vous voudrez! dit l'âne sans émoi
Car...

Moralité:
Promettre c'est noble, tenir serait bourgeois...